Le Spectre de Tolund

Détails

Le Spectre de Tolund

 

Le Spectre de Tolund

[...] Thorkeil se sent saisi par le poignet en même temps que se fend devant lui la couche semi-solide sur laquelle il est agenouillé. La boue qui se trouve dessous apparaît. Mais ce n’est pas le pire ! Parce que, surgissant à moitié de cette vase malodorante, un humain horrible se dresse subitement devant lui. Il est tout brun, il a une moitié du visage un peu écrasée et une corde lui enserre le cou. L'être cherche à sourire mais sa peau momifiée ne parvient pas à se plisser et tout juste arrive-t-il à écarter les lèvres d’un côté, montrant quelques dents brunes. Thorkeil est terrorisé et il tire de toutes ses forces pour dégager sa main prise par il ne sait quoi - mais il n’y a rien à faire ! La fissure approche et il sait que, bientôt, la boue l’aspirera et le recouvrira. En sanglotant, il essaye de parler :

– Laisse moi partir, je t’en prie !

– Oh non ! Je t’aime déjà et je m’ennuie tellement ici, tout seul. N’aie pas peur. Dans quelques instants, tout sera tranquille pour toi et nous serons ensembles - et pour toujours..., répond le Spectre.

Cherchant à empêcher son immersion dans le marécage, de son autre main Thorkeil saisit l'avant-bras du monstre - la peau de celui-ci est comme du cuir plaqué sur les os. La créature émet une sorte de ricanement et s’enfonce brusquement jusqu’à mi-bras dans la vase croupie. Les deux mains de Thorkeil sont ainsi prises, ses genoux commencent à entrer dans la boue et il s'abandonné à la mort en fermant les yeux... [...]

   
© ALLROUNDER